Mardi : Vélo, home trainer

Exercice sur polarpersonaltrainer.com

Résumé :

Le home-trainer, c’est quand même un peu monotone, pour ne pas dire chiant. Mais il faut quand même en faire (un peu). Je débute la séance tardivement parce que j’ai perdu beaucoup de temps à mettre de la musique sur l’iPhone. Plus de Walker Texas Rangers pour cette semaine mais du Donjon de Naheulbeuk ! La séance passe quand même assez lentement. RAS hormis une légère douleur sur l’extérieur de la cuisse, au niveau d’un tendon sur le côté du genou.

Bilan : 50 min pour 562 kcal consommées à 134 bpm de moyenne.

Samedi : Ski de fond – Autrans

Exercice sur polarpersonaltrainer.com // Exercice sur Strava // Exercice sur Endomondo

Résumé :

Pour cette sortie, j’opte pour un départ clandestin, sans proposer ni à Seb, ni à Bob. En même temps, je me suis décidé vendredi. C’est l’occasion de tester ma nouvelle paire de chaussures, des Salomon S-Lab Skating toute neuve (taille 42 2/3 pour être précis ;)). Il y a du carbone partout, c’est bien rigide comme il faut. J’ai également acheté une paire de bâtons One Way (20% Carbone). Pour accompagner le tout, j’ai loué une paire de Rossignol WCS (haut de gamme d’il y a quelques années). Il a fait pourri toute la semaine (chaud et pluie) et le manteau neigeux a pris cher. Je pars pour Autrans avec le secret espoir d’attraper la navette pour le plateau de Gêve. Le timing est serré car il faut rentrer tôt sur Grenoble pour accueillir Violette, JB et Luc. Arrivée à Autrans à 8h50 malgré un reveil un peu poussif, forfait acheté dans la foulée. Je monte dans la navette à moitié habillé mais le pari est réussi. J’attend quand même 5 bonnes minutes avant que la navette décolle !  Ce n’était pas la peine de courir en T-shirt ! 😉

Arrivé sur le plateau de Gêve, bonne surprise, la neige est bien dure et glisse énormément ! Ouf, les conditions ne sont pas si pourries. C’est parti pour la piste rouge « La Panoramique » qui rejoint le haut du domaine d’alpin. Je gère le début pour tenir la montée. Après 150 m de dénivelé, j’ai mal aux pieds ! Le problème se résout tout seul en desserrant les chaussures. Mais je suis déjà un peu fatigué. Il faut continuer à monter, au moins pour voir le point de vue. Je manque encore de casse pour encaisser de la montée sèche comme ça. J’arrive finalement tant bien que mal au sommet. La piste n’est jamais plate et enchaîne ensuite une succession de montée et descente. Je fais attention car il va falloir refaire le trajet en sens inverse…

Au détour d’un virage, bien entamé par la montée, c’est la chute ! ne maîtrisant pas bien encore le freinage et le pas tournant j’entame une petite descente en virage en chasse neige. Au milieu du virage, je vois que la piste remonte tout de suite. Je stoppe mon chasse-neige. Du coup je ne termine pas mon virage. Ma trajectoire est guidé par mon ski aval, qui créé un rail bien profond dans la neige. une fois la piste traversée, je suis stoppé par le rebord de neige et je termine par un petit plongeon les bras en avant. Rien de cassé, mais il va falloir apprendre à descendre.

Je continue la piste sur les crêtes en direction de la Molière. Au bon d’un moment, j’en ai marre de monter et descendre. Je fais demi-tour ! Na. Retour donc en sens inverse. Une fois revenu à l’arrivée du téléski, la piste de ski de fond emprunte un court passage de la piste d’alpin. Sans carre, c’est difficile de tourner. Je passe ce passage tant bien que mal. Je stresse un peu pour la descente jusqu’à Autrans ! Par rapport au début de matinée, la neige a bien transformée. C’est maintenant de la neige bien molle qui freine les skis. Plusieurs fois je manque de doubler mes skis en voulant freiner. Mais la descente se passe finalement bien. C’est grisant de prendre de la vitesse (un peu). Arrivé au plateau de Gêve, j’ai le choix : reprendre la navette ou descendre en ski jusqu’à Autrans. Je vérifie les horaires et constate que j’ai raté la navette à 2 minutes. Tant pis (ou tant mieux), je descend à ski jusqu’en bas. La piste est super, même si la neige ne glisse pas bien. Je m’éclate dans cette descente. je double même d’autres skieurs ! (en montée, c’était pas pareil…).

Arrivé à Autrans, il est grand temps de redescendre sur Grenoble…

Bilan : 2h11 minutes d’effort pour 24,2 km parcourus avec 480 m de D+, soit une moyenne de 11,1 km/h, à 164 bpm en moyenne et 2028 kcal dépensées

Fitness :

  • Poids : 75,05 kg (240 grammes de perdu)
  • 17 km parcourus sur 3 jours
  • 2550 kcal par jour (hors sport)
  • 7h27 de sommeil par nuit (stable)

Autres :

  • Découverte de Singstar : non, je ne chante pas bien !! 🙂 (surtout en anglais).
  • Fitbit retrouvé ! Ouf. Il s’était caché dans le rail du siège avant de la voiture…