Cette année, le Critérium du Dauphiné s’élançait de Grenoble. Le circuit comptait 5.7 km, abattu pour les meilleurs en un peu plus de 6 min 30s. Cette année le plateau rassemblait encore beaucoup de beau monde. Pour changer des photos de paysages, voici une série de photos de champions de la route !

Pour un premier essai de photos sportives, rien de mieux qu’une épreuve individuelle chronométrée. Le défilement incessant des coureurs permet d’essayer plusieurs réglages jusqu’à trouver celui qui me convient. J’ai commencé la série de photos au 18-55 mm, malheureusement celui-ci cadre un peu trop large. J’ai vite changé pour le 55-250 mm, que j’ai la plupart du temps utilisé autour de 130 – 150 mm. Même si je me suis mis en sortie de virage (côté extérieur), les coureurs défilent relativement vite et j’ai choisi de fermer l’objectif à f/9, « au détriment » de la profondeur de champ, pour éviter un focus trop délicat. J’ai également choisi une vitesse élevée, 1/800s au minimum, pour assurer des images nettes. En contrepartie, j’ai du fortement augmenter la sensibilité à 3200 ISO, ce qui donne des images assez bruitées. Ces photos ne sont clairement pas utilisables pour tirer un poster géant, mais pour une miniature sur le web, le bruit est très bien contenu sur la plupart des clichés.

Le positionnement en sortie de virage était une très bonne idée. Je me suis placé à la fin du parcours, à 300m de la ligne d’arrivée. Certains coureurs (Di Gregorio par exemple) étaient déjà très marqués. D’autres (Sanchez par exemple) avaient la rage au ventre.

Voici les clichés :

Il s’agit ici de miniatures pour internet. Certains fichiers sont exploitables en plus haute définition. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez certains clichés en plus haute définition ! 🙂

These pictures are presented in low resolution for internet. Some pictures can be used in high-definition. Please contact me if you want some files in high resolution ! 🙂